Médoc Actif

Séverine Bosq

Saint-Sauveur

 

ferme d'Hortélie 2
ferme d'Hortélie 3
ferme d'Hortélie 1

La Ferme d'Hortélie située à Saint-Sauveur dans le Médoc à vu le jours en 2018. Elle produit des plantes aromatiques et médicinales qui sont ensuite transformées en tisanes simples ou composées, hydrolats, baumes, macérâts huileux, vinaigres aromatiques, mélanges culinaires (sels et sucres aromatiques, condiments...), huiles infusées, compléments alimentaires (Teinture-mère & macérâts de bourgeons), savons ...
En tout, une trentaine de plantes sont produites sur place à petite échelle et une vingtaine sont issues de la cueillette sauvage réalisée majoritairement à proximité de la ferme. Le respect du cycle des plantes est primordial pour obtenir des produits de qualité, cela nécessite d’être à l’écoute de la nature et d’agir au bon moment. Tout est fait à la main, ce qui permet d’avoir un meilleur contrôle de la chaîne de qualité.
L’assemblage des plantes à tisane est fait avec soin et chaque produit est testé avant d’être mis sur le marché. Les compléments alimentaires (macérâts de bourgeons, teintures mères) sont soumis à un attestation de déclaration et de validité auprès de la DGCCRF. Les produits cosmétiques (baumes, macérât huileux...) sont soumis à un dossier DIP (Dossier d’identification produit) déclaré à l’ANSM (Agence nationale de la santé et du médicament) et ils sont enregistrés sur le CPNP (Cosmetic Products Notification Portal) Européen. Une analyse toxicologique est réalisé sur chaque recette afin de tester la qualité et la non dangerosité du produit.
Sur la ferme, c’est une agriculture paysanne qui est valorisée.
Ici, tout se fait à la main, sans utilisation de pétrole (ou le moins possible) et en exploitant les ressources naturelles disponibles sur site. La culture est à taille humaine et suit le rythme des saisons. L’absence de mécanisation est remplacer par la présence des animaux : les brebis tondent, les porcs labourent, les poules aèrent le sol... des aides précieuses au quotidien.
La Ferme est conduite en agro-écologie, les « sauvages » et la faune locales côtoient la production et les espaces d’accueil. Des gîtes pour la faune locale sont installées un peu partout, une mare a été creusée, des haies entourent une partie de la ferme, des espaces forestiers sont dédiés à la faune sauvage et l’établissement est classé « Refuges LPO ».
A la production de plante s'associe l'élevage : brebis, porc et abeilles. Les abeilles permettent de produire miel, propolis et cire utilisés comme matière première à la réalisation de baumes, teinture-mère de propolis, savons... Les brebis et les porcs fournissent des agneaux et porcelets qui sont vendus pour l'alimentation humaine.Il s'agit d'élevage en plein air, respectueux de l'animal et de ces besoins.
Les circuits courts et la vente directe sont privilégiés. Des ventes directes sont organisées une fois par mois sur la ferme d’avril à octobre. Ensuite, les produits sont vendus sur certains marchés et événements (voir l’AGENDA du site : la boutique en ligne
2020