L'art de vivre en Médoc - je m'y engage

 


Je m'y engage


Chapitre 22

Chapitre 22

Chapitre 22

Chapitre 22

Chapitre 22

Chapitre 22

art de vivre L'art de vivre en Médoc* - même si l'on n'est pas un grand amateur de confréries on ne peut se dérober à ce slogan en vivant en Médoc. Et c'est ainsi que je n'ai pu refuser l'invitation, formulée en 2011, à être intronisé dans l'ordre Médulien en compagnie de Gérald Tron et Marie-Claude Lafragette, l'ancienne propriétaire du château Loudenne. Il aura fallu quelques années pour accepter de participer à un Chapitre, le Chapitre 22 en mars 2015.

Les ambassadeurs des confréries de plusieurs régions françaises sont venus à Lesparre pour assister à cet événement. Tout a commencé avec un petit déjeuner typiquement médocain dont, entre autres, le grenier médocain et le vin de Médoc. Après le discours du maire de Lesparre nous sommes allés en cortège à l'église pour assister à la messe. Tous habillés en grande tenue. Notre engouement pour les carottes, les cèpes, l'ail, la tête de veau ou le piment d'Espelette ne tient pas qu'à nos costumes mais essentiellement au partage de la grande joie de vivre des confrères. La liste des participants se lit comme une carte de menu de fantaisie. Le prêtre a su dans son homélie valoriser cette façon de vivre au point que la messe fut aussi un plaisir.

Après une visite de la cave UNIMEDOC et dégustation de ses vins eut lieu le principal : l'intronisation au château Haut Barrail (Bégadan). C'est un rituel où les novices prêtent serment sur les statuts de l'ordre. Cette fois-ci il y avait parmi les néophytes le fameux yachtman Lalou Roucayrol qui comme tous les autres prononça le "je m'y engage" pour devenir membre de l'Ordre Médulien. Un grand repas dansant acheva ce moment de plaisir partagé. Au total un événement magnifique qui nous a confirmé notre engagement pour la région.

Christian Büttner / Elke Schwichtenberg (Saint Vivien), traduction : Guy-Maternus Schneider

*"L'existence est un fait, mais vivre est un Art", une remarque du philosophe contemporain, FREDERIC LENOIR