Gens

Anne Montaron au marché de Montalivet

 

Montaron C: Bonjour Madame, est-ce que vous êtes du Médoc a l'origine?
A: Ahhh non pas du tout, je suis parisienne et je travaille dans le Médoc depuis 32 ans.
C: Et c'etait quoi la raison pour laquelle vous etes venue ici?
A: Eh bien au départ j'ai fait la conaissance d'une personne avec laquelle j'ai travaillé sur ce marché- dans la confection de la mode indienne et dans des foulards qui venaient de tout les pays du monde.
C: Et depuis quand vous avez votre propre stand sur ce marché?
A: Depuis 1980.
C: Et comment avez-vous eu l'idée de vendre les produits que vous proposez? C'est bien du taboulé et des salades?
A: Ce sont des salades orientales et des boissons. L'idée? J'aime énormement la cuisine et surtout la cuisine orientale. Donc la cuisine du Maroc, du moyen orient, de tout l'Orient, l'Algerie, le Liban, ca va jusqu'a l'Inde, la Grece...voila.
C: Qu'est-ce que vous faites l'hiver, Madame?
A: L'hiver j'habite en Espagne et je suis dans le monde Flamenco et je fais des robes et des jupes pour les danseuses.
Montaron C: Depuis le temps que vous travaillez ici, vous avez des histoires ou des anecdotes particulieres a raconter?
A: Eh bien, nous avons servi beaucoup de personnalités! Nous avons servi le mercenaire Bob Denard, nous avons servi des acteurs de cinéma comme Gérard Lanvin, Jordy Jardin, Anémone, le réalisateur Patrick Grandperret, le cinéaste et comédien Jean-Francois Stévenin, l'anarchiste Cohen-Bendit, tout les enfants de la famille Stévenin, la comédienne Zouk, la femme de théatre tres celebre Ariane Mnouschkine.
C: Vous participez au projet des forains du marché de Montalivet?
A: Je participe a un projet pour L'aide des enfants de Birmanie. Je suis solidaire de cette action, mais je ne m'en suis pas du tout occupée. C'est Delphine et Jean qui s'en sont occupés, moi je suis solidaire avec eux pour cette cause.
C: Merci Madame.

Catherine Pilger (Saint Vivien)