Le Médoc de Sjef Hendrickx

 

Sjef Hendrickx 1

Sjef Hendrickx 2

Sjef Hendrickx est peintre et sculpteur, médocain adopté il vit à la Lagune près du port de By. Pour ma galerie de peinture à Vertheuil il a réalisé trois tableaux représentant sa vision du Médoc. La première s’appelle „Pourriture noble“ et représente un homme/vigne, le second est „Mycélium man“ autre facette de l’home médocus – le dernier enfin s’intitule „Sculpteurs automatiques“, oiseux qui picorent l’homme et son milieu.

Pourriture noble : le dieu Bacchus s’est fait homme et cep et pampres et feuille et grappe en fin . Le sol le nourrit, l’air le fait vivre et le soleil le murit. Ce n’est pas le Médoc du négoce, c’est le Médoc âpre, dur, profond...

Sjef Hendrickx 3

Mycélium man est ludique comme le chasseur de champignon. C’est un passe temps mais un moment important que le médocain ne neglige jamais. Dans un pays pauvre la ceuillette fait partie de la vie – du „savoir“ vivre – le champignon comme la vigne crée un reseau caché par sa survie. La plante comme l’homme s’enracine sur sa terre.

Sculpteurs automatiques c’est la vengeance de l’oiseau sur l’homme chasseur. L’oiseau n’est ni un canard, ni une tourterelle, ni un pigeon mais une corneille, un vol de corneille (Krähe) dont l’intélligence s’approche de la notre et les corneilles se vengent, cruellement, insidieusement (hinterhältig). Le médocain est vaincu.

Vivre en Médoc n’est pas un combat. Sjef en donne la clé : Sa série s’appelle „L’homme qui rit“ (titre d’un roman de Victor Hugo)

Alain Tandille (Vertheuil)