Visite de l'écomusée à Vertheuil

 

carte

Il y a quelques étés, ma fille et moi avons découvert, à coté de la plage et du vin, en Médoc le village de Vertheuil. Á cet endroit-là, il se trouve une abbaye impressionnante, qui témoigne bien du passé agité de ce petit village.

En diagonale du portail de l’église, sur le mur d’une maison, un panneau en bois avec des lettres peintes nous a attirées vers l’entrée du «Garde Mémoire, écomusée du Centre Médoc».

Ce musée, crée en 2004 par Alain Tandille et Jean Paul Aso avec une remarquable passion, une considérable connaissance et une ardeur énorme, présente dans onze pièces, une écurie et un jardin la façon de vivre et de travailler des petits gens du Centre Médoc de la première moitié du 20 ème siècle.

C’était Alain Tandille, qui nous a guidées et expliqué la collection. Son attachement pour tous ces témoignages, qui montrent la dureté de la vie quotidienne entre 1900 et 1950, a emporté notre adhésion.

Les objets exposés prouvent mieux qu’un film combien était pénible la vie, quand il y avait peu d’installation électrique et d’eau courante dans les maisons villageoises.

Encore aujourd’hui, les visiteurs de l’écomusée peuvent sentir dans leurs mains le poids de la doloire que le tonnelier maniait pour fabriquer les douves et des marteaux du tailleur de pierre, qui exploitait le calcaire local.

Le pot de chambre sous le lit de parents évoque les besoins nocturnes des humains quand les WC étaient dans la cour prés de l’écurie. Le guide n’oublie pas de rappeler au cours de la visite, que plusieurs enfants dormaient dans le même lit. Dans la cheminée de la cuisine, il semble, que le tournebroche attend toujours le gibier du patron et sous l’évier – sans robinet – se trouve la jarre remplie d’eau prise à la pompe du puits dans la cour.

L’exposition temporaire estivale présente les « Outils du Jardin » médocains. Les deux fondateurs du musée ont récupéré patiemment, au cours des années, des petits outils, que chaque habitant du village utilisait pour prendre soin du jardin potager et des arbres fruitiers.

Ce sont les «enclumettes» très décoratives - qui permettaient d’aiguiser les faux pendant le travail - qui me plaisent le plus et quelques accessoires particuliers comme la cuillère aplatie pour nettoyer les dents des outils avant de les ranger et le râteau bricolé, qui servait à tracer les sillons parallèles qui allaient recevoir les graines et les semis.

Heide Hardt (Ruhrstadt)

voir vidéos des visites guidées