Le phare de Cordouan : détruit !

 

cordouan chocolat 1

cordouan chocolat 2

cordouan chocolat 3

cordouan chocolat 4

Pas d'inquiétude, le véritable phare est toujours debout. Il est question ici d'un cadeau du chocolatier Florent Bouchon, de Saint Médard en Jalles, à l'association de sauvegarde du phare de Cordouan : une maquette en chocolat du phare qu'il avait réalisée en 2007, environ 1m de haut, 5 à 6 kilos de chocolat noir, qui trônait depuis dans son magasin, pour le bonheur de ses clients. Elle devait être exposée dans le musée de l'association, parmi d'autres maquettes.

Mais comment la transporter jusqu'au musée du Verdon sur Mer dans de bonnes conditions ? Une Peugeot 807, mise à notre disposition, était assez spacieuse pour assurer ce transport, mais nous étions bien conscients des risques liés à une telle entreprise, et il était difficile de savoir si la maquette survivrait au transport.

Aussitôt dit, aussitôt fait, le phare a été sorti de son écrin de plexiglas dans la boutique du chocolatier, posée sur une planche de dimensions appropriées, puis déposée précautionneusement dans le coffre du véhicule sur un lit de couvertures. Après avoir également chargé la vitrine et son meuble, nous voilà prêts à affronter les 90 kms qui nous séparaient de sa nouvelle demeure. Et à franchir tous les gendarmes couchés et autres plateaux surélevés qui jalonnent les routes françaises à l'efficacité reconnue !

Tout s'est bien passé jusqu'au Verdon sur Mer. Hélas, peu avant le dernier passage à niveau, à moins de 800 m de notre destination finale, patatras : un bruit violent à l'arrière du véhicule nous informe du malheur survenu à la maquette. Une fois arrivés au musée, en face de l'embarcadère des bacs, il ne nous restait plus qu'à transporter les débris en chocolat, quelques tronçons de phare en bon état, mais toute la décoration et la partie supérieure en miettes. Ainsi, après l'accident, si on ne peut plus montrer cette version de Cordouan eu public, au moins il y a des photos de la réalisation et de son concepteur, pour se faire une idée. Et même si nous ne serons pas dans le livre Guinness des transporteurs de phare en chocolat, nous avons au moins tenté l'exploit !

Pour conclure sur une note d'optimisme, le chocolatier Florent Bouchon, devant le désastre, a proposé de tenter de faire renaître l e phare de ses miettes. Ainsi pourrait-on le découvrir dans le musée du phare de Cordouan et des Phares et Balises.

Et si vous voulez participer à la sauvegarde du phare de Cordouan, venez soutenir l'association par votre adhésion !

Christian Büttner (Saint Vivien) / Jean-Marie Calbet (Gaillan) traduction : Jean-Marie Calbet