Gens

Les huitres et les gambas de Philippe Lucet

 

carte
Philippe Lucet

Depuis le port de St Vivien, au bout de quelques kilomètres de chemin empierré, se trouve le restaurant de Philippe LUCET « La petite Canau ». Depuis plus de 20 ans en juillet et en août, pendant la saison de vente des gambas, Philippe se tient ici tous les soirs aux fourneaux, flambe à la pelle les gambas fraîchement pêchées et prépare les frites qui les accompagneront. C’est tout simplement formidable à regarder. Ici, on trouve aussi les huîtres du Médoc. Il y a déjà quelques années que l’interdiction d’élever des huîtres en Médoc a été levée, interdiction justifiée à l’époque par l’importante teneur en métaux lourds dans la Gironde.

Aujourd’hui, le fleuve est de nouveau suffisamment propre pour que les habitants puissent continuer l’ancienne tradition de l’élevage des huîtres. Il reste toutefois encore beaucoup de choses à faire pour que la région autour de l’estuaire de la Gironde demeure un territoire sain pour la faune et les humains. C’est le sens de l’engagement de Philippe Lucet , en tant que président de l’Association « Estuaire pour tous », une association qui, avec d’autres, a stoppé il y a quelques années le projet –classé Seveso 2- d’un port méthanier au Verdon ! Il nous présente les objectifs et réalisations de son association :

«A l’origine, le premier de nos objectifs était de ne pas laisser le Nord-Médoc devenir une zone d’industrie lourde, et toutes nos idées de développement se sont concentrées sur cet objectif. Les représentants élus et les responsables officiels devaient prendre conscience que le Nord-Médoc doit certes rester une région touristique, mais aussi préserver son environnement naturel. Au départ, ce n’était pas si évident. Pendant 3 ou 4 ans, nous nous sommes battus avec énergie jusqu’à ce que les choses soient suffisamment claires. Ce faisant, nous nous sommes toujours tenus au plan de développement de la région Médoc. C’est une grande réussite que nous avons atteinte depuis le début de nos activités.

Nous avons ensuite soutenu le développement d’un parc naturel marin dans l’estuaire de la Gironde. Nous avons travaillé intensivement plusieurs années sur ce sujet, et maintenant la réalisation de ce parc a effectivement commencé il y a 3 ans. Suite à notre participation affirmée à toutes les activités, le préfet nous a nommés membre du conseil au comité directeur de ce parc. L’association a aujourd’hui un siège dans ce conseil. C’est très important, car ce conseil négocie et discute de tous les projets concernant ce parc et que son accord est nécessaire pour la réalisation d’un projet. »

Pour maintenir l’équilibre entre écologie et économie dans un environnement sensible comme celui de l’estuaire de la Gironde, il faut des hommes comme Philippe Lucet et le plus de membres possibles dans l’association « Estuaire pour tous ». Si vous voulez soutenir cette initiative par votre participation, vous trouverez ici un formulaire d’adhésion.

Christian Büttner/Elke Schwichtenberg (Saint-Vivien), traduction : Jacqueline Tabuteau