Gens

Voyage en Japon

 

Les Shindos 2

Les Shindos 1

Les Shindos 3

Les Shindos 4

Les Shindos 5

Les Shindos 6

Les Shindos 7

Les Shindos 8

La préparation de mon exposition "Avant Fukushima" m'a amené à solliciter la présence au vernissage de Monsieur Bruno Lacoste, consul du Japon à Bordeaux. Indisponible à cette période il m'a chaleureusement recommandé M. et Mme Shindo de "la Maison du Japon" en tant que représentants.

Nous sommes au centre de Bordeaux, rue de Cheverus. Ce lieu qui pourrait passer pour une banale boutique d'import-export est en réalité une véritable université du Japon domestique traditionnel grâce à leurs propriétaires. En 1995, alors restaurateur, Monsieur Shindo a fondé l'association des Japonais d'Aquitaine. Si vous n'êtes pas originaire du pays du Soleil Levant inutile de postuler pour en faire partie. C'est une sorte d'interface entre le Consulat à Bordeaux, voire l'Ambassade du Japon à Paris et les résidents nippons dans la région. Toutefois nous, les visiteurs de la Maison du Japon fondée en 2002, sommes reçus dans une ambiance toute japonaise d'affabilité et de respect. On sent que le couple, parfois un de leur fils, est investi de la responsabilité de représenter le Japon.

Au Japon aussi, les petites filles ont des poupées. Il en est des traditionnelles aux yeux expressifs et d'autres plus sommaires, façonnées pour l'export. Je n'aurais rien vu de ces subtilités si Madame et Monsieur Shindo ne m'avaient signalé la date et la région de leur fabrication. Les jeunes garçons ne sont pas oubliés, ils ont aussi leur figurine, jeune guerrier en vêtements d'apparat brandissant une lance la pointe en bas. Ce n'est pas la lutte qui est évoquée ici mais la puissance nécessaire au combat. Sur le mur, un papier sur toile avec le dessin traditionnel de la carpe bondissante qui remonte le courant. On ne dessine pas le dragon, dit Monsieur Shindo, on exhorte les enfants à devenir fort comme lui et le mouvement impétueux de la carpe le symbolise. Ce kakémono ornera le domicile à l'occasion de la fête des enfants, le 5 mai. Puis il sera retiré, un autre peut-être sera accroché pour quelque temps.

Toutes les demandes d'explications sont satisfaites, ainsi les "boites à repas" aux couleurs et aux laques somptueuses sont décrites intégralement, support bois traditionnel ou résines modernes. Des théières, ah les théières, une pleine table. On vous fait apprécier celles en fonte lourde avec une anse centrale, produit du design japonais certes, mais différentes des petites théières en porcelaine d'usage courant familial.

Toutes ces choses vous les trouvez à la Maison du Japon. Magique, Zeichen en tram.

Guy-Maternus Schneider (Saint Laurent)