Découverte du phare de Richard

 

carte

Phare de Richard

Phare de Richard

Phare de Richard

Phare de Richard

Phare de Richard

Phare de Richard

Si vous désirez découvrir le Médoc sous un autre aspect que celui des vignobles, des plages, de la forêt, des lacs ….il vous reste à découvrir la pointe Médoc, c’est celui des Mattes, des Paluds, de l’Estuaire.

Vous l’aborderez par la route départementale 2 (la route Castillonnaise) à partir de Pauillac ou en passant par Lesparre, vous rejoindrez « Port de Goulée ». C’est à partir de ce charmant petit port, autrefois consacré au commerce, puis à la pêche et l’ostréïculture, aujourd’hui port de plaisance, que vous découvrirez une région façonnée par la nature et par l’homme.

En poursuivant votre route sur la D2, en direction de Saint-Vivien, vous trouverez le Port de Richard, puis quelques kilomètres plus loin, un objet insolite au bord de la route. Une grosse bouée de haute mer, blanche et rouge est échouée à l’angle d’une « passe », pointant son doigt en direction du Phare de Richard.

Un long ruban d’asphalte, bordé de tamaris et de prairies à l’infini où broutent paisiblement quelques belles « blondes d’Aquitaine », vous amènera au pied de la digue.

Vous êtes sur le site du « Phare de Richard » soigné par l'Association Communale du Phare de Richard. A ses pieds, de l’autre côté de la digue qui le protège, l’estuaire de la Gironde, pour nous : la « rivière ». C’est l’Estuaire le plus vaste d’Europe. Sur la rive d’en face, si la visibilité le permet, vous apercevez à 12 kms la côte charentaise, en portant votre regard vers le nord : la chapelle de Talmont, vous devinerez le port de Meschers, les falaises calcaires jusqu’à Royan. Puis votre regard traversera l’embouchure pour trouver le Verdon, reconnaissable par les 3 portiques du Port de commerce.

Cette « Pointe de Richard » est pour les gens du pays un lieu de promenade, ils s’y retrouvent les dimanches d’été pour profiter des douceurs de la plage, organisent des grillades, les ainés jouent aux cartes ou aux boules, pendant que les plus jeunes batifolent derrière les tamaris … les plus petits taquinant les crabes dans les rochers.

Guy Légo (Port de Goulée)