Le diable dans léglise de Queyrac

 

carte
Der Teufelsgeiger

Queyrac, existe-t-il toujours ce petit village? N' y avait-il pas une gare ? Jusque là ignoré , cette petite communauté qui n' est pas vraiment sur notre route vit bel et bien car ça "a cartonné" dimanche dernier dans sa simple et belle église qui à elle seule mériterait un déplacement!

Incroyable ce que ce duo a pu mettre en place, du stakkato au 3/4 mesure, rapidement et sans transition, tout s' enfilait, s'enchaînait, dans la plus grande harmonisation des rythmes diaboliques: Un ensemble prenant à couper le souffle

L' intervention de Dia, artiste à part entière avec sa voix céleste, n'était qu'une grâce de plus au duo diabolique Quel trio! Le succès de "Farfarello" est à son comble!

Les héros de ce "carton" exceptionnel n' était autre qu' un groupe de musicien allemand "Farfarello" venu de Leichlingen. Leur musique fonctionnait avec le feu de Dieu! Le violoniste, le diable vissé au corps et son guitariste ont réussi de prendre en otage toute l'attention des quelques 250 spectateurs !

Il n' y a plus de mystère quant à la présence d' une telle manifestation dans ce village perdu. L' artiste fougueux n' est autre que l' ami de Claudius von Engelshofen, lui-même un fidèle de longue date de Queyrac! Ce concert peu ordinaire ne pouvait avoir lieu que dans cette église exceptionnelle! Cerise sur le gâteau: le comité des fêtes, représenté par Gilbert Frosio, a pris tous les frais à sa charge, il n' y avait même pas d ' entrée à payer!

Grâce à cette soirée unique dans ce genre de musique Queyrac a gagné de l'estime et figure en haut de la liste!


Wilfried Schneider (Montalivet)