Au cinéma en Médoc

 

carte
l'EDEN

Un soir on voulait voir le film "Les Intouchables". C'était un ami qui l'avait vu au cinéma à Soulac, mais on l'avait raté et il n'était plus au programme. A Lesparre non plus (cinéma Le Molière ravagé par une incendie ...). Mais à l'Eden à Pauillac il y avait encore une séance.

Pour nous ce n'est pas au coin, mais comme nous avons chanté (avec La CLE) à l'église de Vertheuil le même après-midi nous avons décidé de regarder ce film à Pauillac. Il y avait encore un délai d'une heure et demi pour y parvenir, donc on a pris un petit repas au Restaurant La Salamandre. La serveuse était au courant : "Vous allez au cinéma ? On va se dépêcher." Mais tous les clients autour de nous avaient apparemment le même projet.

l'EDEN Quand nous sommes arrivés au cinéma il y avait une queue extraordinaire et d'autres personnes surgissaient de toutes les rues alentour. Le cinéma était plein comme nous ne l’avions jamais vu ! Pas mal de gens ont été refusés...
Et le film ? Assez amusant mais avec tous les clichés qu'on connait bien : les riches contre les pauvres, les banlieues de Paris contre le beaux quartiers, le noir dansant et gai contre l'immobile blanc etc etc... (voir e.g. une critique)
En sortant du cinéma il y avait du monde comme lors du Marathon du Médoc. Et ça c’était bien plus drôle que le film !

Christian Büttner,

Nous sommes voisins de l’Eden de Pauillac car habitant Saint Estèphe, il nous suffit de 10 minutes pour nous y rendre.
Donc en couple avec les 2 enfants, nous avons été les derniers à entrer dans la salle, les gens derrière nous ayant attendu pour rien puisque refoulés pour les séances du lendemain.
Nous avons trouvé beaucoup d’humanité dans ce film car maintenant la mode est aux super-héros (James Bond, MI, ...) ou films d’animation (Tintin, Schrek ou Le Petit Nicolas).
Nous avons passé un bon moment, en rigolant à la sortie en voyant tant de monde si tard dans les rues de Pauillac... Pour le moins inhabituel ! Petite précision utile : il faut dire que généralement nous sortons au cinéma quand nous sommes à Paris...

Georges-Henri Cateland (Saint Estephe)