Impromptus de Soulac en concert

 

carte

Impromptus 2

Impromptus 3

Impromptus 5

Impromptus 7

Impromptus 8

Impromptus 9

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Sauf qu’à la Basilique de Soulac-sur-Mer, tous les étés, la musique est Reine. Depuis quelques années, l’association d’amateurs de musique classique sous toutes ses formes, « Impromptus de Soulac Pointe du Médoc » s’y donne RV régulièrement devant un auditorat grandissant venu partager cette passion.

En 2010 nous étions venus pour la première fois assister au concert estival de l’ISPM pour y écouter notre amie Marie-Lou Gaudrie qui avec sa voix de rossignol hors du temps chante tout comme moi dans les rangs de la CLE (Compagnie Lyrique de l’Estuaire). Nous l’y avons rencontré entourée de ses amis musiciens tous animés par une joie profonde de jouer et de se produire ensemble en public, dans le désir de donner dans la plus grande simplicité le meilleur d’eux-mêmes. Nous y avions rencontré Dominique Roger, impeccable, rayonnant, d’une classe presque british devant tout compliment pourtant mérité d’avoir su créer, à Soulac, un événement musical avec deux pianos à queue pour des morceaux à quatre voire huit mains.

Exploit renouvelé cette année avec une nouvelle paire de mains sur les touches du piano, Céline Chapuis jeune élève d’une des pianistes chevronnées ayant intégré le rang des musiciens actifs. L’un des moments forts de la soirée : le duo de violoncelle et piano entre Dominique Roger et le violoncelliste Belge Frédéric Detroch qui vient de s’installer dans le Médoc et donne son début concertant avec la sonate de Borodine. Virtuose, émouvant, sourire complice entre deux artistes, mains joviales sur ce violoncelle qui s’est mis à faire danser les notes dans la lueur ambrée du lieu sacré …

Il faut dire que faire chanter le violoncelle dans cette basilique, c’est bel et bien un exploit. Si la Basilique de Soulac est indéniablement un lieu historique splendide et hors du commun avec son histoire d’ensevelissement sous les sables, le sol actuel se trouve à plusieurs mètres au-dessus du niveau initialement prévu et l’acoustique n’est pas celle que le monument a connu au départ. Un concert à Soulac est toujours un événement mémorable, mais c’est aussi à chaque fois un défi pour les musiciens !

Claudéa Vossbeck-L'Hoëst