Dans les coulisses avec les bénévoles

 

carte
Reggae Sun Ska 3

Au Reggae Sun Ska, c'est beaucoup de boulot, mais aussi de bonheur pour une bénévole, depuis trois ans à la billetterie des boissons, un poste qui a été scindé en deux pôles cette a nnée pour éviter les longues files d'attente, à certains moments inévitables. à ce poste, la vente de tickets ne s'arrête que 30 minutes avant la fin du dernier groupe. Une activité intensive que la quarantaine de bénévoles prend au sérieux. C'est l'un des rares postes qui prévoit une alternance toutes les heures de pause et de travail. Les responsables Cendrine et Jean-François Deyre sont présents depuis le début et leur motivation n'a pas failli.

Cette année, l'équipe de Music'action est confrontée à un nouveau site mais l'organisation du festival ne change que peu pour. les festivaliers et les quelques 700 bénévoles. Pendant les heures de pause, j'en profite pour voir le Reggae Sun Ska de l'intérieur. Avec un laissez-passer permettant d'accéder à tous les recoins, me voilà partie derrière la grande scène. Objectif : croiser des personnages mythiques comme U-Roy, David Hinch de Steel Pulse, Tarrus Riley, Alphablondy, Groundation et d'autres encore... des personnalités qui font danser depuis bien longtemps et encore aujourd'hui. Après avoir dépassé la foule, franchi les barrages de sécurité, je découvre le coin V.I.P., un espace feutré où les bénévoles peuvent se poser et échanger avec les techniciens et les artistes autour d'un verre pour un moment de repos. Derrière la scène, il y a une autre vie : interviews pour les radios, la presse spécialisée et locale, les bénévoles qui s'assurent des meilleures conditions d'accueil, des artistes qui ont le temps d'une photo, d'un « tchek », d'une accolade. Il y a aussi des espaces de calme et des moments de concentration avant de monter sur scène... Des images qui ne se voient pas de l'autre côté, où l'importance de la foule génère une activité permanente, un brouhaha festif initerrompu.

Pour accéder à l'autre côté de la scène, il faut d'abord se frayer un chemin dans la foule aux rangs serrés où chacun tente de s'approcher au plus près de la scène, comme si la proximité permettait plus de contact. Sur la longue liste des incontournables célébrités présentes cette année, impossible de tous les rencontrer, mais les rares moments de pause pemettent cependant de bons moments avec certains... qui restent, malgré leur âge, des références irremplaçables.

Elizabeth GUZENE

source : Journal du Médoc du 13 août 2010