Le vieux carrelet

 

Vieux carrelet

Tristement solitaire au bout des champs de vase,
Abandonné de tous et rongé à la base,
Par le sel et les coups qu’il a subi des ondes,
Le vieux carrelet au bord de la Gironde.

Ses maîtres ingrats ne l’ont pas entretenu,
Promesses et serment n’ont pas été tenus,
Son bois est trop usé, la tristesse l’inonde,
le vieux carrelet au bord da la Gironde.

Son filet est souillé par les algues pourries,
Pourtant de nombreuses familles il a nourri,
Quand il pêchait matin, dès l’aube rubiconde,
Le vieux carrelet au bord de la Gironde.

Les hommes au cœur sec vont le laisser mourir,
Peu à peu sa charpente va se désunir,
Et il disparaîtra, le temps faisant sa ronde
Le vieux carrelet au bord de la Gironde.

Aquarelle : Gérald Tron / Texte : Daniel Dive