La Roseraie

 

Phare de Cordouan

Vers la pointe de Graves, aux confins du Médoc,
A Soulac, aux maisons d'un passé très baroque,
Tout près d'Amélie, au sable blond et fin,
Cherchez la Roseraie dans sa forêt de pins.

La façade nous parle d'un temps colonial,
Où la France vivait un grand cérémonial
Où de fières bâtisses disaient le pouvoir
Et l'argent de ceux qui avait su concevoir.

Façade en briques rouges, éclat des volets verts,
Pignon très élégant, de tuiles recouvert.
Les balcons pleins de fleurs incitent au repos.

Dans son parc apaisant, on écrivait des vers,
Car l'âme tourmentée y retrouve un tempo
De paix et de bonheur, dans un calme d'hier.

Aquarelle : Gérald Tron / Texte : Daniel Dive