Château Cos d'Estournel

 

Cos d'Estournel

Un morceau d'Orient posé sur le Médoc,
Au milieu de ses ceps chargés par la vendange,
Perle de Saint Estèphe et héritier du Gange,
Cos d'Estournel nous frappe tel un coup d'estoc.

Du haut de sa colline, aux graves grumeleuses,
Terroir unique au monde, y pousse un raisin noir
Qui donne un vin profond comme l'ombre du soir,
Au parfum puissant et de bouche savoureuse.

Il a conquis le monde par sa perfection.
Jusqu'aux Indes vendu, par les rois recherché.
Son maître fit fortune et, pour le remercier,
Fit bâtir ce château en glorification.

Porche majestueux, pagodes surprenantes
Aux fenêtres ajourées. Une légende dit
Qu'au prix d'un simple verre, un sultan lui offrit
La porte d'un palais aux sculptures élégantes.

Et quand le soir descend et que le soleil change
En féerie dorée les pierres séculaires,
Cos d'Estournel est bien, sous la douce lumière,
Perle de Saint Estèphe et héritier du Gange.

Aquarelle : Gérald Tron / Texte : Daniel Dive