Art au bunker

 

carte

"Graffiti est le nom générique donné aux dessins ou inscriptions calligraphiées, peintes, ou tracées de diverses manières sur un support qui n'est pas prévu pour cela. Certains considèrent le graffiti comme une forme d'art qui mérite d'être exposée dans des galeries tandis que d'autres le perçoivent comme indésirable. Dans ses formes les plus élaborées, le graffiti est également une forme d'art graphique. "(Wikipedia France)

Toutefois dans la version allemande de Wikipédia il est suggéré que les auteurs artistes veulent rester inconnus. Peut-être vaut-il mieux traduire celle-ci : "Graffiti, graffito au singulier, terme thématique et artistique pour différents éléments visuels tels que des images, calligraphies et autres signes peints avec différentes techniques sur des surfaces ou toutes modifications de créations visuelles dans l'espace public et privé. Les graffitis sont la plupart du temps anonymes et non autorisées."

De fait, pendant que nous filmions nous devions préserver et l'anonymat des peintres et celui du lieu, alors… quelque part le long de la côte du Médoc...

Depuis quinze ans ils embellissent les reliques de la Seconde Guerre mondiale, souvent en duo mais toujours en compétition avec d'autres artistes graffiteurs assez nombreux dans la région. Le matériau – couche de fond et bombes aérosols – sont à leurs frais, amenés sur place dans la remorque du vélo avec l'échelle et tout le matériel nécessaire. Il faut à peu près deux jours pour peindre une œuvre comme filmé ici.

En somme, une opération de l'ombre menée en pleine lumière – interrompue seulement par la marée montante.

Christian Büttner / Elke Schwichtenberg (Saint Vivien), traduction : Guy-Maternus Schneider


Commentaires : #1#2
Vous avez envie d'écrire un commentaire? Cliquez ici

´